Le confinement a bouleversé la vision de notre intérieur

Nous avons tendance à considérer notre intérieur comme un refuge. Cela n’a jamais été aussi vrai durant ces 55 jours de confinement qui nous ont poussés à devoir totalement bouleverser nos habitudes quotidiennes mais aussi et surtout à revoir nos intérieurs pour pouvoir conjuguer télétravail, école pour les plus jeunes et sport pour certains. Malgré le déconfinement intervenu le 11 mai dernier, cette contrainte est encore d’actualité pour certains foyers.

Il nous a donc fallu faire appel à une certaine créativité pour revoir notre façon de vivre non sans parfois nous contraindre à revoir en profondeur la disposition des pièces du logement. Ainsi, nos salons se sont transformés en bureau et salle de conférence, voire même en salle de sport ; les chambres ou la cuisine en salle de classe, etc.

L’irruption du travail au domicile

Avec l’instauration du télétravail pour beaucoup de salariés français, un sondage Opinion Way datant du 20 mars dernier révèle qu’un quart de ces derniers se sont vus poussés à occuper une pièce du logement, initialement pas prévue à cet effet, pour installer leur bureau et 60% de télétravailleurs ont dû empiéter dans le salon, ce qui a forcément compliqué la cohabitation avec la famille.

Indubitablement, le contexte professionnel s’est aussi retrouvé bouleversé puisque la concentration n’est manifestement pas la même qu’au bureau. Les contraintes de visioconférences ont également mis à mal de nombreux professionnels qui ont dû ruser pour tenter de maintenir au maximum la famille à distance ou se réfugier dans des coins de la maison peu propices à la réflexion.

L’image du chez-soi mise en péril

Alors que rentrer chez soi représente habituellement une transition après une journée à l’extérieur, il nous a fallu revoir la manière dont il était possible de souffler tout en réussissant à tout mener de front. Et c’est là que la vision de notre intérieur s’est retrouvée en difficulté puisque, contraints et forcés d’y rester, le confinement est parvenu à brouiller notre rapport avec l’intérieur du logement provoquant un flagrant déplaisir à s’y retrouver.

La nécessité de revoir la conception des logements

Pour palier ce problème de rapport avec notre habitat et parvenir à conserver une relation plus résiliente et plus saine, il apparait fondamental de trouver une solution en faisant, par exemple, appel à son imagination pour mettre en avant les meilleures solutions qui pourraient maximiser l’espace ou encore apprendre à s’occuper de manière totalement différente avec de nouvelles activités.

Cette période difficile a néanmoins permis de mettre en lumière le fait que les logements tels que nous les connaissons actuellement ne sont finalement pas suffisamment adaptés pour permettre aux habitants de s’y épanouir dans le cas d’une crise comme celle que nous subissons encore.

C’est cette nécessité qui motive Ozone Habitat à garder une adéquation avec les enjeux écologiques et sociétaux à travers ses programmes. De concert avec les meilleurs architectes et urbanistes du territoire, notre vision reste donc de proposer des intérieurs plus personnalisables, plus modulables et autosuffisants afin de mieux pouvoir faire face aux futures crises.

Nos programmes

Découvrez une partie de nos programmes sur Cayenne et Rémire-Montjoly :

Contactez-nous au 0594 38 42 07

Partagez cet article :